Australie: les autorités déjouent un projet d’attentat visant un avion

Australie: les autorités déjouent un projet d'attentat visant un avion
© REUTERS/David Gray Les autorités australiennes ont procédé à quatre interpellations dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juillet 2017. .

A Sydney, les agences de lutte antiterroriste ont déjoué un projet d’attentat à la bombe dans un avion. Une première dans ce pays jusqu’ici relativement épargné par le terrorisme, bien qu’il fasse partie de la coalition internationale contre l’organisation Etat islamique.

Avec notre correspondante à Melbourne,Caroline Lafargue

Un attentat à la bombe artisanale dans un avion. Du jamais vu en Australie. Pourtant la menace était « crédible », estiment les autorités australiennes. Pour le chef de la police fédérale, Andrew Colvin, pas de doute, ce projet d’attaque est « du terrorisme d’inspiration islamique ».

Les autorités ont fait des descentes dans plusieurs quartiers de Sydney dans la nuit de samedi à dimanche. Ils ont saisi des matériaux explosifs artisanaux et arrêté au moins quatre hommes. La loi australienne permet aux enquêteurs de prolonger leur garde à vue pendant une semaine sans avoir à les mettre en examen. Pour l’instant, les quatre hommes n’ont pas été inculpés.

Contrôles renforcés

Les contrôles de sécurité ont été considérablement renforcés dans les aéroports australiens, sur les vols domestiques et internationaux, provoquant des retards. C’est la première fois que l’Australie est visée par un complot terroriste aussi élaboré, a souligné Malcolm Turnbull, le Premier ministre.

Jusqu’à présent, l’Australie a été ciblée par des attaques peu sophistiquées de « loups solitaires », qui peuvent improviser très rapidement, mais il s’agirait cette fois-ci bien d’un complot planifié par un réseau. Cependant, les autorités n’ont pas relevé le niveau d’alerte terroriste. Il est maintenu à 3 sur une échelle de 5, les attaques d’autodidactes opportunistes restant le danger le plus important.