CAN-2017 – Cameroun: Douala et Yaoundé réconciliées avec les Lions

« La joie est dans nos coeurs »: la qualification jeudi du Cameroun pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations a réconcilié la rue de Douala et Yaoundé avec les Lions Indomptables dont les contre-performances désolaient tout un pays depuis plusieurs années.

La chaîne de télévision privée Equinoxe a salué l’exploit d’un groupe privé de nombreux titulaires, considérée un peu comme une bande de « tocards », dixit la chaîne, qui a réussi à battre le Ghana 2-0 pour défier dimanche l’Egypte en finale à Libreville.

« Nous n’imaginions pas que nos joueurs pouvaient arriver à ce niveau. Ils ont fait plus que nos rêves. Nous sommes fiers d’eux », déclare Cyrille Otelé, croisé par l’AFP dans un bar à Yaoundé.

« Je suis un Camerounais et fier de l’être. Nous allons manger les Egyptiens. La Coupe rentrera au Cameroun », ajoute Alain Essengue, allusion aux quatre victoires continentales des Lions dans le passé, dont la dernière remonte à 2002.

Même scène de liesse à Douala dans la capitale économique: « Je savais que l’on pouvait aller loin, parce que c’est une équipe dont les enfants n’ont pas de noms », a apprécié Raphaël Ngouo, ingénieur en génie civil, devant une caméra de l’AFPTV.

« La sérénité est revenue, c’est-à-dire qu’on a vu du bon football, le football-champagne que nous attendons depuis longtemps. On est content », ajoute Jupiter, un homme d’affaires, dans ce pays qui compte autant de sélectionneurs potentiels que d’habitants, selon les médias.