Politique - Présidentielle : Manuel Valls veut «participer à la majorité gouvernementale»

Entouré de ses proches, mardi soir, Manuel Valls leur a affirmé sa volonté de «participer à la majorité gouvernementale et à la majorité parlementaire», après qu’Emmanuel Macron ait gagné la présidentielle. Au lendemain du premier tour de la présidentielle, Manuel Valls a été le premier à prononcer l’acte de décès du Parti socialiste (PS) : «C’est la […]

France/présidentielle: Macron et Le Pen qualifiés pour le second tour

Le jeune centriste pro-européen Emmanuel Macron et la candidate de l’extrême droite anti-Europe Marine Le Pen se sont qualifiés dimanche soir pour le second tour de la présidentielle française, marquant le rejet des partis traditionnels, selon les premières estimations. Favori de ce duel final, l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron, 39 ans, devançait avec 23-24% […]

La hâte de l'EI à revendiquer l'attentat de Paris pose question

La hâte inhabituelle avec laquelle le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué la fusillade de Paris, semblant même se tromper sur l’identité de son auteur, suggère que l’organisation radicale tente d’amplifier l’impact de ce drame en sa faveur. L’EI attend 24 heures ou parfois quelques jours avant clamer sa responsabilité dans des attentats commis en […]

À trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, un policier a été tué et deux autres ont été blessés sérieusement jeudi soir, lors d’une fusillade à l’arme automatique sur les Champs-Elysées. L’échange a eu lieu non loin du magasin Marks & Spencer, près de la station de métro Franklin D. Roosevelt. Une passante a également été touchée. L’attaque a été revendiquée très rapidement par l’Etat islamique (EI) dans un communiqué rédigé en arabe de son agence de propagande Amaq. Le groupe jihadiste a par ailleurs présenté l’assaillant présumé sous son nom de guerre : Abou Youssef al Belgiki. Aux alentours de 22 h 15, plus d’une heure avant la revendication de l’Etat islamique, le parquet antiterroriste s’était saisi de l’enquête et avait confié les investigations à la section antiterroriste de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres (SAT) ainsi qu’à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon les premiers éléments recueillis, l’homme serait né en 1977. Connu des services de police, il n’était toutefois pas sous le coup d’une fiche S (pour Sûreté de l’Etat) en cours de validité au moment des faits. Des actes d’identification étaient toujours en cours tard dans la soirée. En outre, une perquisition était en cours aux alentours de minuit en Seine-et-Marne, au domicile du tireur. Au même moment, Matignon avait fait savoir que le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, se rendait à l’Elysée pour faire le point avec François Hollande. A l’issue de cette réunion de crise, le président de la République a affirmé que «ces faits sont des faits terroristes». «Nous serons d’une vigilance absolue. Chacun comprendra que mes pensées vont vers la famille du policier tué» a-t-il également dit, annonçant qu’un «hommage national sera rendu à ce fonctionnaire de police qui a été ainsi lâchement assassiné. Nous devons tous prendre conscience que les forces de sécurité font un travail particulièrement difficile et que le soutien de la nation est total.» L’assaillant abattu L’assaillant, qui a été abattu par des tirs de riposte, est, selon nos informations, arrivé en voiture peu après 21 heures. Il en est sorti avant d’ouvrir le feu sur un car de police et de se mettre à courir derrière les policiers, précise-t-on de source gouvernementale. Vers 22 h 30, les policiers ont mené des perquisitions au domicile de l’assaillant dans l’Est parisien. Les Champs-Elysées ont été coupés à la circulation dans les deux sens et la préfecture de police a émis une alerte pour demander aux Parisiens d’éviter la zone. Les stations de métro donnant sur la grande artère ont été fermées. Les cafés et les rues adjacentes ont également été évacués, alors que dans le ciel, la torche d’un hélicoptère de la police balayait les rues. Des policiers lourdement armés hurlaient quant à eux sur les passants qui s’approchaient de s’en aller. Depuis la semaine dernière, les candidats à l’Elysée bénéficient d’une sécurité renforcée, après la découverte d’un projet d’attentat pendant la campagne. Jeudi soir, leurs équipes présentes à Saint-Cloud pour l’émission télévisée avant le premier tour ont été prévenues quasiment en direct de l’attaque sur les Champs-Elysées, via leurs gardes du corps, des policiers appartenant au Service de protection de la personne (SDLP). Surréaliste L’annonce de la fusillade est survenue pendant le passage de Benoît Hamon sur le plateau de France 2, donnant un côté totalement surréaliste à l’émission où il était question d’état d’urgence et de réduction du nombre de fonctionnaires. À 21 h 31, l’hypothèse d’une attaque terroriste était jugée «très probable», par une source policière citée encore par Reuters. A 22 heures, le porte-parole du ministère de l’Intérieur indiquait cependant qu’il était trop tôt pour se prononcer sur les motivations de cette attaque. Cette attaque est survenue trois jours après l’arrestation de deux suspects à Marseille, accusés de préparer un attentat. Leur garde à vue se prolongeait jeudi soir au siège de l’antiterrorisme en région parisienne.

Un homme a tiré délibérément sur des policiers, en tuant un et en blessant deux grièvement avant d’être abattu. Il a été identifié. Le parquet antiterroriste est saisi. L’Etat islamique a revendiqué l’attaque. À trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, un policier a été tué et deux autres ont été blessés sérieusement jeudi […]

Allemagne: l'auteur présumé de l'attaque de Dortmund arrêté (Parquet)

La police allemande a arrêté vendredi l’auteur présumé de l’attaque à l’explosif contre le bus de l’équipe de foot de Dortmund, a indiqué le parquet, ajoutant que son mobile était financier et non « terroriste ». « Le parquet fédéral a fait arrêter aujourd’hui, le 21 avril 2017, un ressortissant germano-russe de 28 ans, Sergej W. par les […]

, la dernière journée de la campagne est bouleversée par l'attentat jihadiste lors duquel un policier a été tué sur les Champs-Elysées, en plein coeur de Paris.

Deux jours avant le premier tour de l’élection présidentielle française, la dernière journée de la campagne est bouleversée par l’attentat jihadiste lors duquel un policier a été tué sur les Champs-Elysées, en plein coeur de Paris. Deux autres policiers ont été blessés, dont l’un grièvement, et une touriste a été plus « légèrement » touchée par balle, […]

L'"armada" américaine envoyée vers la Corée du Nord ne se dirigeait pas du tout vers la Corée du Nord (maintenant, oui)

Le navire « Carl Vinson », que Donald Trump assurait avoir envoyé vers la péninsule coréenne a fait un détour par l’océan Indien, avant de faire route vers sa destination. « L’armada » de Donald Trump s’est-elle trompée de route ? Non. Mais le président américain a parlé trop vite, en annonçant le départ, depuis Singapour, d’un groupe aéronaval […]