Rébellion musulmane du sud de la Thaïlande: un mort et vingt blessés

Un soldat a été tué et vingt autres personnes ont été blessées jeudi lors d’une attaque attribuée à la rébellion indépendantiste musulmane du sud de la Thaïlande.

Parmi les blessés se trouvent « deux villageois légèrement atteints », a déclaré le porte-parole de l’armée dans le sud du pays, le colonel Pramote Prom-in.

L’attaque s’est produite tôt jeudi, quand une bombe placée sur la chaussée a explosé au passage d’un véhicule de l’armée, dans un village de la province de Yala.

Une deuxième explosion a été déclenchée 30 minutes plus tard, alors que les démineurs étaient sur place, et les forces de l’ordre ont essuyé des tirs.

Les musulmans locaux revendiquent plus d’autonomie pour cette région frontalière de la Malaisie, qui n’a été rattachée à la Thaïlande, majoritairement bouddhiste, qu’au début du XXe siècle.

Depuis 2004, le conflit a fait plus de 6.800 morts, majoritairement civils, mais les négociations de paix avec Bangkok sont au point mort depuis le coup d’Etat militaire de mai 2014 à Bangkok.